Simeo, simulateur de crédit en ligne ! Prêt personnel, rachat de crédit et prêt hypothécaire


Une étude réalisée récemment par l'Union des classes moyennes (UCM) auprès de 1.280 entrepreneurs wallons et bruxellois indique que plus de 80% de ceux-ci estiment qu'il est plus difficile (ou beaucoup plus difficile) de souscrire à un crédit aujourd'hui par rapport à il y a cinq ans.

En allant plus loin dans les détails de cette étude, on remarquera que plus de 4 entrepreneurs sur 10 (42,2% exactement) expliquent avoir eu des difficultés (c'est-à-dire un refus partiel ou total) pour obtenir un crédit bancaire au cours des cinq dernières années. A l'opposé, ils sont 39% à n'avoir jamais eu la moindre difficulté pour souscrire à un crédit.

Quelles raisons invoquées pour refuser un crédit?

En cas de refus bancaire (total ou partiel), deux raisons sont généralement invoquées par les organismes de crédit. La première concerne l'insuffisance de garanties de la part de l'entreprise et la seconde est le manque d'apport propre du candidat prêteur. Christine Lhoste, secrétaire générale de l'UCM, indique d'ailleurs que "A peine 18% des refus sont liés à la qualité du projet ou à la rentabilité de l'entreprise (...) Les banques doivent rejouer leur rôle de financement de l'économie réelle".

Les prêts de personnes privées de plus en plus en vogue

Si les banques et les organismes financiers restent les principales sources de financement des entreprises, l'enquête de l'UCM indique que de plus en plus de PME et de TPE ont recours au prêt de personnes privées (amis, familles, personnalités, crowdfunding, etc.). D'après les données de l'UCM, environ 30% de ces PME/TPE ont recours à ce type de prêt.

Plus d'informations sur le sujet sur LeVif.be

Simulation de crédits en ligne ici